A votre service
02 33 14 14 26
Du Lundi au Samedi
de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h
(Magasin Flers)
Du Mardi au Samedi
de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h
(Magasin Mondeville)
Paiement sécurisé
PAR CARTE BANCAIRE, Paypal
Virement bancaire,
Chèque (jusqu'à 3 fois sans frais)
Modes de livraison
Contrôle avant envoi
Suivi de livraison par mail ou sms

Vélos de Triathlon

À première vue, un vélo de triathlon s'apparente beaucoup à un vélo de contre-la-montre. Plusieurs modifications y sont apportées pour permettre de fournir un effort spécifique à la pratique du triathlon de longue distance.
Tout comme le vélo de contre-la-montre, le design d’un vélo de triathlon est étudié pour permettre à l'athlète d'être le plus aérodynamique possible. Des compagnies telles que GIANT ou TREK investissent massivement en recherche et développement et dans les séances de tests: une légère amélioration de l’aérodynamisme peut se traduire par des gains de temps importants lors d’une compétition.
Tout d’abord, la position du cycliste, optimisée pour cet effort individuel, permet de réduire la résistance au vent. Aussi, l'angle de selle agressif confère au coureur plus de puissance, mais aussi une bonne position aérodynamique à l’ensemble formé par le cycliste et son vélo. Cette position réduit le frottement de l'air sur le corps et favorise la vitesse. Elle explique également l’utilisation de ce type de guidon à la forme si particulière. Les prolongateurs situés au milieu du guidon donnent une position plus allongée, plus aérodynamique au cycliste, et diminuent ainsi la résistance au vent frontal et, par conséquent, l’effort à fournir pour maintenir une même vitesse. Notons qu’il existe désormais des vélos de route qui se rapprochent d'un vélo de triathlon, comme le Madone de TREK ou le Propel chez GIANT, il est un choix tout indiqué pour les triathlètes qui ne souhaitent pas acheter, entretenir et entreposer deux vélos différents pour des pratiques qui présentent plusieurs similitudes.